L'eau courante

Le blogue qui coule de source!

Étiquette : voyage (Page 2 of 16)

Pas-brève de vacances 4: le Vision of the Seas (& Cruising 101)

C’est notre première croisière sur un navire de cette classe, qui porte le même nom que le bateau. Le Vision a été inauguré en 1998 et à quelques chiffres près, il est très similaire au Titanic en terme de volume, taille, capacité de passagers… Il compte 10 ponts, 2 piscines, 6 spas, 6 ascenseurs, une salle d’entrainement; il mesure 279 mètres de long (le Titanic 269 mètres) et accueille 2 435 passagers et 765 membres de l’équipage (le Titanic avait 2 471 personnes à son bord lors de son voyage).

Les dimensions du Vision sont calculées pour qu’il puisse passer dans les canaux de Suez et Panama, autant par son tirant d’eau que par sa hauteur, soit 28 mètres à partir du niveau de l’eau. Dans le Canal de Suez, nous devons passer sous un pont à Ismaïlia, le seul pont rattachant la péninsule du Sinaï au reste de l’Égypte; le dégagement entre le tablier du pont et le niveau de l’eau est de 30 mètres.

Lire la suite

Pas-brève de vacances 3: Venise, 24, 25 et 26 novembre 2016

Le premier coup d’oeil sur Venise s’est fait par le hublot embué du Airbus 319. Je devine de l’eau… très près des pistes d’atterrissage de l’aéroport Marco Polo. Une fois sur place, nous devons attendre ce qui nous apparait une éternité pour retrouver les gens qui partagent le bateau-taxi avec nous jusqu’à l’hôtel. Nous sommes les derniers à descendre, ce qui nous vaut le tour presque complet du Grand Canal! Il a cessé de pleuvoir, il fait nuit, certains bâtiments sont illuminés, mais la grande majorité de la ville est dans le noir. Je réussis quelques photos et ce n’est que grâce à l’adrénaline que j’arrive à tenir jusqu’à notre hôtel, le Carnival Palace. Ça fait presque 24h qu’on a quitté Montréal et le nombre d’heures de sommeil peut se compter sur une main… disons que le dodo est urgent et imminent.

Lire la suite

Pas-brève de vacances 2: Londres en 6 heures, 24 novembre 2016

Aller à Londres pendant une escale est très simple. Comme notre avion se posait à 8h25 le matin, et que notre vol Londres-Venise ne partait qu’à 18h25 le soir, nous avions assez de temps pour quitter l’aéroport et aller marcher un peu en ville.

Du terminal 5 où nous étions, nous avons passé la douane (en ayant droit à un regard de jugement du douanier indien qui nous a griffonné un permis de séjour de 48 heures en se demandant vraiment ce qu’on allait foutre en si peu de temps à Londres), emprunté le Heathrow Express, un train qui relie le T5 à d’autres terminaux ainsi qu’à la gare de Paddington, qui est aussi une station de métro du fameux Underground londonien, où trois lignes convergent. Le trajet ne prend que 20 minutes en tout.

Lire la suite

Brève de vacances 1: vol Montréal-Londres, 23 novembre 2016

Quelques jours avant notre départ, j’étais curieuse de savoir dans quels avions nous allions voyager. Tous nos déplacements aériens sont réservés avec British Airways et j’étais bien contente d’apprendre que le vol YUL-LHR se ferait dans un Boeing 787-9, mieux connu sous le nom de Dreamliner.

C’est l’un des avions les plus modernes et confortables dans lesquels nous avons voyagé! Il s’agit des avions qui ont les fameuses couchettes en « isoloir » en première classe…

Lire la suite

Brèves de vacances 5: le Tour du Lac, jour 3

La nuit a été très bénéfique et plus longue que la précédente! On ne peut pas parler de confort total dans le lit mais c’était tout de même une nette amélioration côté matelas, oreillers, sonorisation, tranquillité… on a presque dormi 10 heures. On en avait bien besoin.

Lire la suite

Brèves de vacances 4: le Tour du Lac, jour 2

Après un réveil aux caractéristiques de déjà-vu (enfants qui viennent nous voir quand on est couchés, chat qui miaule à 5h30, soleil qui plombe dans la fenêtre…) et une nuit à la durée limite suffisante, on se console en mangeant des croissants, en buvant un bon café et en ayant le plaisir d’avoir été accueillis par Marie-Ève et d’avoir passé un peu de temps avec elle.

Lire la suite

Brèves de vacances 3: le Tour du Lac, jour 1

Puisque le dimanche fut consacré à aller en vélo sur le terrain à Hébertville sous la pluie, entrecoupé de “rien du tout” et de “j’pense pas faire quoi que ce soit dans les 10 prochaines minutes”, on avait bien eu le temps de préparer nos choses pour le départ. Il ne nous restait qu’à remplir les sacoches de vélo et finir de s’équiper.

Lire la suite

Brèves de vacances 2: l’inauguration des vélos

Dans la catégorie des derniers achats compulsifs de l’Homme (auquel j’ai participé), des vélos de montagne. J’ai re-eu la piqure à Bromont au début du mois de juin, et Marc-Antoine a prêté son vélo à Christophe pour un plan de nègre fin juillet… conclusion: ça nous prend des vélos de montagne. On s’est donc équipés d’un Giant Talon 2016 (Christophe) et d’un Trek Marlin 7 2015 (moi). Il fallait donc penser à inaugurer les nouvelles bêtes, ce que nous avons fait par un beau samedi au Mont-Sainte-Anne.

Lire la suite

Brèves de vacances 1: le départ

Comme toutes bonnes vacances dignes de ce nom, elles commencent par des bris, des sprints, des oublis, de la panique… bref, courir pour mieux relaxer, c’est notre dicton!

Vendredi le 12 août, après avoir épuisé mes ressources tentaculaires (pour faire le ménage en même temps que les bagages et le remplacement d’une pièce sur la pompe submersible de la maison) je suis allée récupérer Gabrielle-la-nouvellement-ado de Sophie à son camp anglophone.  J’avoue qu’au moment où j’ai assis mes fesses dans ma voiture, j’ai commencé à relaxer: tout était prêt, fini, préparé, rendu, livré, ramassé, planifié, calculé… il ne restait qu’à parcourir les kilomètres et voir défiler le paysage et les heures.

Lire la suite

Brève de croisière: 7 jours sur le Allure of the Seas… avec la rouquine.

Alors qu’on essaie différentes tactiques dans les cadeaux d’anniversaire et de fêtes variées, le constat que je fais est toujours le même: cette enfant est gâtée-pourrie, tout le monde autour (sa famille immédiate, éloignée, et les amies/voisines) achètent systématiquement les babioles du moment, peu importe la taille et la valeur. Je suis donc la marâtre rabat-joie de service, qui oblige un tri annuel dans les “jouets”. Je n’ai jamais vu un enfant avec autant de jouets et cossins en tout genre. Et je n’ose pas imaginer chez sa mère…

C’est donc dans l’optique de cesser d’encombrer la salle de jeu et les tablettes qu’on aborde les célébrations en tout genre. Je privilégie davantage les cadeaux qui donnent des expériences: visites de musées, excursions, camping, voyages… à Noël l’an dernier (2015), nous avons convenu que nous lui offririons une croisière, puisqu’elle semblait profondément “jalouse” des nôtres. Il y avait des conditions: elle devait faire des efforts à l’école, surtout pour l’anglais, et ne plus jamais nous faire le coup du “Quoi!? C’est tout!!?” après avoir déballé ses cadeaux.

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén