L'eau courante

Le blogue qui coule de source!

Étiquette : sport (Page 1 of 5)

Brève de vacances: Seattle (WA), jours 1 et 2

Pour mon anniversaire l’an dernier, comme on me demande toujours une liste d’idées, j’ai inscrit de tout: des trucs simples et faciles à réaliser, autant que des trucs un peu fous, qui impliquent d’autres genre de dépenses. Parmi ceux-ci, j’avais indiqué vouloir participer à une course “Beat the Blerch“. Cette course, organisée par The Oatmeal (aka Matthew Inman) a lieu chaque année, autour de la mi-septembre, dans un parc en banlieue de Seattle. Habituellement, je n’achète que le “Virtual race kit”, qui me donne un t-shirt, une médaille et quelques autres babioles. Je me contente de faire la course (10km) à une date qui me convient, et personne de l’organisation n’est au courant… c’est sur l’honneur! Or, cette année, j’ai reçu en cadeau une inscription… pour Seattle!

Lire la suite

Entendu lors d’une allocution formelle

Alors que je suis en contrat, derrière la caméra, à filmer l’allocution “midinale” d’une ministre du tourisme, celle-ci s’exprime (en lisant son texte d’un oeil) à propos du tourisme hivernal. La salle, composée de membres de l’industrie du ski alpin québécois, l’écoute attentivement, laissant le potage refroidir:

Les sports d’hiver font partie intégrante de notre mode de vie. Vous, partenaires dans l’aventure, l’avez bien compris, en diversifiant votre offre: que ce soit avec le ski de fond, la raquette, la luge, le flat bike…

Plus personne ne l’écoutait. Trop tard, le potage était froid. Mais…

Le festival des p’tits conseils: la course à pied.

Malgré la proportion de photos de kayak de mer sur ce blogue, le sport que je pratique le plus souvent l’été (et même presque toute l’année) est la course à pied. Je dis “sport” parce que c’en est bel et bien un, mais pour moi, ce n’est pas du loisir ou de la récréation, j’ai vraiment un objectif de “rester en forme”.  J’ai commencé à courir en 2008, avant que ce soit “cool”, “trendy”, “hype”… avant la création de la multitude de clubs/équipes… mais tout ça a du bon: ça se démocratise et il y a plein d’information accessible partout!

Même si les sites de bien-être pullulent de conseils sur la course à pied, y’a rien comme d’entendre certaines choses d’un “vrai” coureur… et puisqu’on me questionne, je rassemble les informations ici! Notez bien que je ne suis pas entraineur personnel, ni kinésiologue, et que si vous voulez vraiment changer votre mode de vie, ça doit passer par une réflexion globale et peut-être une consultation médicale! Ce que j’inscris ici sont les réponses aux questions qu’on me pose, d’un coureur amateur à un autre coureur amateur.

Lire la suite

La leçon du jour: la musique sauve des vies.

Hier, je suis allée courir dehors (youpi) et, pour une raison qui m’échappe, je suis partie sans mon éternel iPod Shuffle (oui Anne, celui que tu m’as offert avant Mathusalem!).

J’avais oublié ce que c’était de courir dehors en octobre, et j’avais aussi un peu oublié ce que c’était de courir sans musique. Pour couronner le tout, je suis sortie « tard » selon mon habitude: généralement, passé 17h00, j’oublie ça… mais c’était là où jamais. (Mon heure habituelle c’est entre 10h00 et midi, voire maximum 13h00.)

Lire la suite

Brève de vacances estivales #9

Quand il vente trop pour aller se mettre à l’eau, et qu’on a déjà fait la promenade classique en bateau pour admirer les colonies de Fous de Bassan, on a l’impression qu’il n’y a rien à faire à Percé. Erreur! Tout autour de Percé, dans les montagnes environnantes, vous trouverez des sentiers de randonnée. Gratuits. Pour marcher pendant plus de 50 kilomètres. Avec des paysages à couper le souffle. Et les mollets. Dans les photos ci-bas, le sentier des Belvédères, avec comme finale une chapelle à ciel ouvert au sommet du mont Sainte-Anne.

Brève de vacances estivales #3

Que fait-on lorsqu’il vente un peu trop, mais qu’on veut quand même initier des gens au kayak de mer? On fait un manège à kayak! Protégés par le grand quai (en décrépitude avancée) de Kamouraska, on a fait des petits tours pour se familiariser avec le maniement de la pagaie et du gouvernail. Puis, pour les plus hasardeux, un petit tour dans les vagues! Une sur cinq était suffisamment haute pour permettre quelques mètres de surf.

Toutes les photos sont ©Christophe Deschamps ou Gabrielle Lapointe

Brève de vacances estivales #2

Séjourner à Kamouraska en camping, ça doit se faire à la SEBKA. Pas ailleurs. À moins que vous ne soyez fans des jeux de poches/fer/pétanque, des annonces dans les haut-parleurs, des campeurs saisonniers (avec tout ce que ça implique de cabanon, de deck fleuri, de cart de golf et de “JEANNINE! OUSSKIÉ LE STUFF À MOUCHES, DONC!?”),  ne vous cassez pas la tête, réservez tout de suite pour un séjour au seul camping du coin qui préserve la nature et qui offre des emplacements qui ne sont pas des stationnements en rangées. En plus, à même le camping, vous pourrez parcourir de jolis sentiers de randonnée qui donnent accès à des points de vue spectaculaires sur le fleuve et les environs. Bonus: camper à la SEBKA, c’est le prétexte idéal pour faire un “détour” par la micro-brasserie La tête d’Allumette

(Toutes les photos sont ©Christophe Deschamps ou Gabrielle Lapointe)

Brève de vacances estivales #1

Première sortie à Kamouraska, avec ma cousine Martine, heureuse propriétaire de l’Inukshuk vendu par mon homme. Cette sortie nous a permis de:

  • Faire l’initiation au kayak de mer à Martine
  • Aller visiter l’ile aux Corneilles, à environ 1km de la rive
  • Obtenir un bain de boue grétisse au retour de la sortie puisqu’on s’est mis à l’eau presque à marée basse
  • Profiter de la baie dans des conditions parfaites, au calme, sans un brin de vent, ce qui demeure exceptionnel
  • Enfin se plonger un peu dans l’esprit des vacances et du farniente!

“Lettre aux desperados du vélo”

“Chers desperados du vélo,

Oui, oui, vous qui pédalez en fous, c’est à vous que je m’adresse. Vous qui n’avez aucune considération pour le Code de la sécurité routière. Vous qui ne respectez aucune loi sinon celle du talion. Vous qui faites si mal à la réputation des cyclistes.

Je suis tanné de casquer pour vous.”

C’est un extrait de l’excellent texte signé François Cardinal, publié dans La Presse.

Quand je me fais crier dessus par une cycliste, alors que je redémarre après avoir effectué un arrêt obligatoire à une intersection (“4 stops”), et que la dite cycliste ne s’est pas arrêtée… je crie en retour. Dans ma voiture-tank. C’est toujours les plus armés qui sont les plus méchants, faudrait que je m’habitue. Mais en tant que cycliste, je ne peux pas endosser ça..smiley insultes

Jog “J’cours pas assez ces temps-ci”…

Ça fait 3 semaines que j’ai réduit la fréquence de mes sorties en course à pied, essentiellement pour cause de feux à éteindre et de production d’articles. Ma chaise de bureau m’énerve, les cuisses me démangent, et je bouscule mon horaire pour sortir une maigre fois par semaine. Je fais d’autres sports (kayak, vélo) mais je ne me sens pas assez active. Je suis donc un peu abasourdie de ce temps… Oh well! J’accepte le ch’tit trophée de Garmin. Record perso.

Page 1 of 5

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén