L'eau courante

Le blogue qui coule de source!

Étiquette : pascontente (Page 1 of 6)

P’tite coche du vendredi avant-midi.

Cher Facebook,

Je t’écris pour un petit pètage de coche du vendredi-fin-d’avant-midi-que-faut-que-ça-sorte.

Lire la suite

La rentrée, c’est aussi ça…

Je me permets de partager le texte de François Cardinal, paru dans La Presse, aujourd’hui même. Je cite un extrait:

Moi, ma peur, c’est… les autres parents.

Avez-vous déjà pris le temps d’observer le ballet automobile autour des écoles matin et soir ? Avez-vous constaté la multiplication des manœuvres dangereuses dans les zones scolaires ? Avez-vous noté le changement de comportement des automobilistes une fois que leur enfant a quitté la voiture ?

Moi, si. Et depuis, je me dis que comme parents, on s’énerve trop pour les mauvaises raisons, pas assez pour les bonnes…

J’ai remarqué cette situation… je la remarque chaque fois que je fais le taxi en même temps que d’autres parents, que ce soit à l’école, au service de garde ou au camp de jour. Et pourtant, chaque fois, je me dis que je ne suis pas patiente, pas tolérante, que c’est encore mon allergie à l’imbécilité humaine qui frappe… Je suis un peu triste de constater que je n’hallucine pas, et que je ne suis pas une fausse-mère paranoiaque.

Spéciale dédicace à la mère qui reconduit sa fille à l’école St-René au volant d’une Fiesta vert lime, qui se stationne en diagonale entre deux voitures déjà garées en double file, qui zyeute son téléphone pendant que sa fillette se dépatouille avec ses millions de sacs trop gros et la portière difficile à ouvrir (sans sécurité enfant, est-il pertinent d’ajouter). Je l’ai déjà vue redémarrer alors que sa fille n’avait pas encore refermé la portière.

Chaque fois que je suis témoin d’un comportement sans-génie-esque, je prie pour l’avènement des permis de se reproduire. Un jour. D’ici là… secouez-vous les puces, nom d’un chien.

“Lettre aux desperados du vélo”

“Chers desperados du vélo,

Oui, oui, vous qui pédalez en fous, c’est à vous que je m’adresse. Vous qui n’avez aucune considération pour le Code de la sécurité routière. Vous qui ne respectez aucune loi sinon celle du talion. Vous qui faites si mal à la réputation des cyclistes.

Je suis tanné de casquer pour vous.”

C’est un extrait de l’excellent texte signé François Cardinal, publié dans La Presse.

Quand je me fais crier dessus par une cycliste, alors que je redémarre après avoir effectué un arrêt obligatoire à une intersection (“4 stops”), et que la dite cycliste ne s’est pas arrêtée… je crie en retour. Dans ma voiture-tank. C’est toujours les plus armés qui sont les plus méchants, faudrait que je m’habitue. Mais en tant que cycliste, je ne peux pas endosser ça..smiley insultes

Enflammez-vous, qu’y disaient.

À tous ceux qui se scandalisent de la mort d’un lion emblématique (moi la première): oui, c’est navrant. Oui, c’est de la bêtise humaine et de la cupidité. Mais j’aimerais que l’internet s’enflamme autant à propos de la disparition des femmes autochtones, de la déforestation en Amérique du Sud, de la corruption en Russie (on peut s’enflammer pour d’autres sujets touchant ce pays d’ailleurs), du manque d’eau potable qui touche près du tiers de la population du globe, de l’accès à l’éducation et à des soins de santé de base, de la vie au quotidien dans un camp de réfugiés… Allez, enflammez-vous! J’attends. (Et désolée à ceux qui préfèrent mes coups de gueule humoristiques! Ce sera pour un autre jour.)smiley explose

L’explosion du moment.

Tu sais que quelque chose ne tourne pas rond dans le système scolaire (oh!) quand une enseignante interdit une collation à une élève parce qu’un autre est allergique (d’un coup que l’élève au melon machiavélique aille force-feeder l’allergique à coups d’allergènes?!?!), mais ne confisque pas à la même élève une bébelle déconcentrante et lui demande “en défi de la semaine de ne pas jouer avec pendant les explications et consignes”. (Je vais exploser quelque part et je reviens.)(EH OH! Au sens figuré! J’ai pas de ceinture de chez Dynamite!)explose

Mauvaise compagnie

Avoir un ami, c’est aussi se soucier de cet ami. Peu importe l’âge, l’éloignement géographique ou les autres innombrables obstacles qui s’insèrent dans les relations amicales, un vrai ami, c’est quelqu’un pour qui on s’inquiètera toujours, pour qui on se réjouira… on vivra toujours un peu ses sentiments par procuration.

La chose se complexifie quand l’ami en question prend des décisions qu’on n’endosse pas. Les amis, c’est ça aussi: des gens qui font des choix qu’on ne s’explique pas, qui nous demandent notre avis, mais qui vont poser des gestes en fonction de eux, leur tête, leurs émotions. Ce qui est tout à fait normal! On est nous-même avant d’être ce que les autres veulent qu’on soit.

Mais jusqu’où peut-on aller dans un aveuglement décisionnel?

Lire la suite

Saturation

Pourquoi entre les blessures d’un cycliste et les truffes à la lavande d’une princesse j’aime mieux regarder mes vidéos d’chats?? Sérieusement, on se demande pourquoi les médias ne parlent pas “des vraies affaires”… Ne cherchez pas. Simplement parce que personne ne chiale! Si ce genre de “news” ne faisait l’objet d’intérêt que de la part des médias privés… ça me scandaliserait probablement moins. Mais TABLEAU, Radio-Canada! Je PAYE POUR ÇA MOI!! Pas étonnant que les contribuables ne veulent pas payer plus… mais si ça me garantit un bon contenu, je peux bien débourser 100$ au lieu de 29$ ou 7$!!

Pardon. M’a aller prendre une tisane en lisant le 7 Jours.

laservert2

 

Insignifiance.

Dans la catégorie “affaire insignifiante qui tape incroyablement trop sur les nerfs”: un embout d’écouteurs (earbud) qui sort tout le temps de l’oreille, peu importe la taille/forme du coussin. J’en deviens presque agressive.explose

Jeudi confession

Jeudi confession: j’avoue éprouver une satisfaction éhontée lorsque j’assiste au revirement de karma d’un(e) enragé(e) de la route. Et ça arrive assez fréquemment! Dans les petites jouissances de la vie, il y a le plaisir de voir le geste de rage figer, quelques secondes après l’apparition des gyrophares… kinmonestie! (Pérusse.)

roulejaune

Message à toi, Fille…

Chère éducatrice-de-service-de-garde-en-milieu-familial-dont-je-tairai-l’adresse-mais-c’est-une-rue-de-Mercier-qui-porte-le-même-nom-qu’une-marque-de-vêtements-haut-de-gamme, voici une riposte que tu ne liras probablement jamais mais qui me procure grand plaisir à rédiger.

Lire la suite

Page 1 of 6

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén