L'eau courante

Le blogue qui coule de source!

Étiquette : jeudi confession

Jeudi confession

Jeudi confession: j’avoue éprouver une satisfaction éhontée lorsque j’assiste au revirement de karma d’un(e) enragé(e) de la route. Et ça arrive assez fréquemment! Dans les petites jouissances de la vie, il y a le plaisir de voir le geste de rage figer, quelques secondes après l’apparition des gyrophares… kinmonestie! (Pérusse.)

roulejaune

Jeudi confession

Moi, le monde qui dit “aréoport”, “tournade”, “rénuméré” et “ouagon”… j’les juge. Big time.

cyclope

Jeudi confession

Confession du jeudi: moi, le monde avec un nom de famille qui se termine par une lettre muette, je suis toujours mal à l’aise de les appeler. Je déteste tellement me faire écorcher mon nom (pourtant relativement simple) que j’ai développé une presque-phobie d’écorcher celui des autres…

hmmsmile

Jeudi confession

J’aime pas la coriandre. Essayez même pas d’en déguiser dans votre salade ou dans votre mijoté, je la détecte, et je la déteste.

yuck

Jeudi confession

Je me suis foutu de la gueule de tout le monde que je connais qui a une brosse à dents électrique… jusqu’à ce que je m’en achète une.

affiche_stupide

Jeudi confession

Je DETESTE couper des tomates. Je hais, j’excècre, j’abhorre, bref, bêrk, avec un soupçon de grmbl et une pincée de grumpf. C’est suprachiant à couper, peu importe si c’est en les tenant dans les mains, ou sur une planche à légumes. Ca fait du jus partout, la petite peau résiste au plus effilé des Laguiole, et après 3 tomates coupées, c’est assuré que j’en ai quelque part sur moi.

Yaka pas en manger, me direz-vous. Bien vu, petits malins. Mais j’adore les tomates. En salade, avec mozza, huile d’olive et fines herbes. Et puisqu’on ne peut pas faire de salade sans couper quelques tomates ben… Je coupe quand même mes tomates. Jusqu’au jour où Starfrit sortira un bidule (une patente à gosses ou un gugusse) qui me coupe mes tomates dans la forme que je veux, en enlevant le pédoncule.
<petite annonce> Petit ninénieur de Starfrit, si tu t’emmerdes et que tu lis ceci, tu sais maintenant quoi concevoir. Merci d’avance. Et pour les royalties, écris-moi, on s’arrangera. </petite annonce>

bondrouge

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén