L'eau courante

Le blogue qui coule de source!

Étiquette : critique (Page 2 of 7)

Métaphysique des voeux

En ce qui concerne les fêtes en général, peu importe l’événement, il y a toujours deux catégories de gens, que l’on devine aisément: ceux qui y trouvent de l’importance, et ceux qui s’en fichent éperdument. J’ai tendance à me placer bien souvent dans la dernière catégorie. Bien entendu, le comportement des gens varie d’une fête à l’autre, qu’on peut diviser encore une fois en deux parties: les fêtes “générales”, menant bien souvent à un congé férié et donnant une raison aux abus de toutes sortes, et les fêtes individuelles à la date fixée par/pour le(s) dividu(s) donnant AUSSI une raison aux abus de toute sorte. (Fin de l’introduction habilement menée du général au particulier, qui suit.)

Lire la suite

De la démagogie socialement acceptée

La majorité du temps, lorsque je lis/suis témoin de quelque chose (des propos tenus, des faits, des gestes posés) qui me fait réagir, je me censure presque instantanément: Geneviève, tu penses trop, t’as une opinion sur tout, ça énerve le monde, tais-toi. En plus, tu passes pour la fille respectueuse (ou pour la nunuche de service), l’un est souvent plus bénéfique que l’autre, trouvez lequel.

Ce matin, en avalant mon café, j’ai probablement absorbé quelques gouttes d’esprit critique; j’ai donc bondi en voyant passer une carte dans mon fil de nouvelles sur ce fabuleux outil de procrastination qu’est le livre-à-faces. La carte était présentée comme suit:

“Cyclistes et piétons: une carte des accidents à Québec”

1501182_10152691983435528_4544672490389906244_o

Lire la suite

L’explosion du moment.

Tu sais que quelque chose ne tourne pas rond dans le système scolaire (oh!) quand une enseignante interdit une collation à une élève parce qu’un autre est allergique (d’un coup que l’élève au melon machiavélique aille force-feeder l’allergique à coups d’allergènes?!?!), mais ne confisque pas à la même élève une bébelle déconcentrante et lui demande “en défi de la semaine de ne pas jouer avec pendant les explications et consignes”. (Je vais exploser quelque part et je reviens.)(EH OH! Au sens figuré! J’ai pas de ceinture de chez Dynamite!)explose

Mauvaise compagnie

Avoir un ami, c’est aussi se soucier de cet ami. Peu importe l’âge, l’éloignement géographique ou les autres innombrables obstacles qui s’insèrent dans les relations amicales, un vrai ami, c’est quelqu’un pour qui on s’inquiètera toujours, pour qui on se réjouira… on vivra toujours un peu ses sentiments par procuration.

La chose se complexifie quand l’ami en question prend des décisions qu’on n’endosse pas. Les amis, c’est ça aussi: des gens qui font des choix qu’on ne s’explique pas, qui nous demandent notre avis, mais qui vont poser des gestes en fonction de eux, leur tête, leurs émotions. Ce qui est tout à fait normal! On est nous-même avant d’être ce que les autres veulent qu’on soit.

Mais jusqu’où peut-on aller dans un aveuglement décisionnel?

Lire la suite

Saturation

Pourquoi entre les blessures d’un cycliste et les truffes à la lavande d’une princesse j’aime mieux regarder mes vidéos d’chats?? Sérieusement, on se demande pourquoi les médias ne parlent pas “des vraies affaires”… Ne cherchez pas. Simplement parce que personne ne chiale! Si ce genre de “news” ne faisait l’objet d’intérêt que de la part des médias privés… ça me scandaliserait probablement moins. Mais TABLEAU, Radio-Canada! Je PAYE POUR ÇA MOI!! Pas étonnant que les contribuables ne veulent pas payer plus… mais si ça me garantit un bon contenu, je peux bien débourser 100$ au lieu de 29$ ou 7$!!

Pardon. M’a aller prendre une tisane en lisant le 7 Jours.

laservert2

 

Jeudi confession

Moi, le monde qui dit “aréoport”, “tournade”, “rénuméré” et “ouagon”… j’les juge. Big time.

cyclope

Tu mériterais un Darwin Award…

Mais en attendant, voici un BEAU GROS F*CKING slowclap à toi, “?&@cib$+^%>cal|#*!,}^%tab%&$?+€¥€ de décérébrée qui a montré Chucky à une petite fille de 6 ans “parce que c’est l’Halloween”. Ma nuit d’absence de sommeil te remercie. Ispicedicounasse.

explose

Service à la quoi?

Eeeeeet le mérite du pire agent de service à la clientèle aujourd’hui va à: la GROGNASSE qui m’a répondu chez SSQ!!

– Bonjour, j’ai des questions concernant une demande d’indemnisation, voici mon nom et mon numéro de certificat, c’est au nom de mon conjoint, voici son nom et sa date de naissance.
– Vous n’êtes pas dans le dossier Madame. Je ne suis pas autorisée à vous parler.
– … Je vous ai donné un numéro de certificat qui nous couvre mon conjoint, sa fille et moi, plan familial.
– Vous n’êtes pas la conjointe indiquée au dossier.
– …!!!!?&$&#$&#$*(@#)! !# ??????????
– Vous n’êtes pas dans le dossier Madame. Je ne suis pas autorisée à vous parler.
– … mais je SUIS dans le dossier! C’est moi la conjointe!! Vous avez déjà émis des remboursements à mon nom!
– Je n’ai votre nom nulle part dans le dossier. Je n’ai pas le droit de vous parler.
– … pouvez-vous faire une recherche croisée, avec mon nom et ma date de naissance?
– Oui, je peux.
– …
– J’ai trouvé une Geneviève Larivière avec votre date de naissance, pouvez-vous me confirmer votre adresse?
– (… Planète MARS!!).
– Ça coïncide avec celle de votre conjoint.
– Ça tombe bien, puisqu’on habite au même endroit!
– Mais vous n’êtes pas dans le dossier Madame. Je ne suis pas autorisée à vous parler.
– Et qu’avez-vous à mon nom comme dossier?
– Je ne suis pas autorisée à vous le dire.
– Mais le dossier est à mon nom?
– Oui.
– … alors???
– Votre appel concerne le dossier du plan familial de votre conjoint et je ne peux pas vous parler.

Merde, avoir su qu’ils embauchaient des droïdes… j’aurais fait appeler Siri.

marteau

Brève d’égo.

Chère Médème botoxée au Lexus blanc: la voie centrale d’un boulevard à 5 voies est pour tourner à gauche. Pas réservée à toi sur 4km.

baton

Permis de quoi?

Chère fillette-de-18 ans et 3/4 faible-avec-l’auto-à-maman, si je me plante en plein milieu de la rue, dans ton chemin, feras-tu le même détour pour me contourner que celui que j’ai dû effectuer pour ne pas marcher sur le capot de la voiture au volant de laquelle tu te trouvais? Le trottoir, c’est une voie réservée aux piétons. Pas une voie d’attente pour faire ton arrêt avant d’enfiler sur un boulevard passant. Et tu avais la vue dégagée. Ne me regarde pas comme ça, j’ai raison. Poufiasse.

baton

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén