L'eau courante

Le blogue qui coule de source!

Étiquette : blogue (Page 1 of 8)

Exercice de mémoire

L’exercice de mémoire auquel ce blogue me confronte est à mi-chemin entre l’admiration et la honte, couvrant également les malaises au constat d’un écrit peu flatteur ainsi que les bons souvenirs. Cet exercice est plutôt particulier pour moi car jamais auparavant je n’avais relu mes “archives”: qu’il s’agisse de ces textes en pixels ou des mots que j’ai couchés à l’encre dans un vrai-de-vrai-journal-en-papier, il ne m’était pas encore arrivé d’avoir à être confrontée à cette “moi” du passé.

Lire la suite

Proverbe connu

Il y a eu ce blog.
Il y a eu un dernier texte publié, en mars 2010.
Il y a eu ce hiatus de plusieurs mois (années), au cours duquel je continuais à écrire sans publier.
Il y a eu la recherche d’une signature graphique, d’un design, d’un gestionnaire de contenu.
Il y a eu des heures de programmation (et il en reste encore).
Il y a des heures devant pour réinsérer toutes les archives…
Il y a des tonnes de textes à publier…
Il y a bien des étapes à franchir.  Il y a loin de la coupe aux lèvres…

lire_journal

Je vais me faire trucider pour avoir osé dire un truc pareil,

mais je m’en fous, chui chez moi ici.

Bref: la preuve que Nice c’est pas si extra que ça: je passe plus de temps sur mon ordi ici que j’en passais à Aix les Bains, alors qu’à Aix j’avais une connexion internet totale wifi sans ports bloqués.

Ce qui donne que j’ai amplement le temps de vous mitonner des slideshows et des posts -j’avoue que je bosse beaucoup plus dans mes images que dans mes textes, mais bon, encore une fois, chui chez moi.

Donc, aujourd’hui, je vous balance un slideshow de 118 photos. J’ai pigé dans mes photos de 2002 à maintenant -soit à partir du moment où j’ai eu un appareil photo numérique entre les mains (putain, 4 ans déjà ?!). Le slideshow, c’est pour présenter toutes les nouvelles entêtes de ce site -j’ai souvenir d’avoir entendu très souvent la question suivante: “oooooh c’est joli ça c’était où ?!” Alors voilà, pour répondre à vos interrogations, j’ai mitonné 118 bannières, avec l’imageData qui vous donne quelques détails. Comment je suis trop généreuse, je sais. Ca se passe là:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et si on quitte le domaine du geek, dans le domaine du voyage, il y a la Corse, qui se profile comme étant dans le domaine de l’Himalaya et du pas possible, parce que bordel, à zyeuter les horaires des bateaux ou les prix, plus la location d’une bagnole, on voudrait bien oublier notre budget étudiant, mais le compte en banque il n’oublie pas, lui. Alors ce sera peut-être partie remise pour la Corse, et la semaine prochaine, on se rabattra sur la côte atlantique, avec location de bagnole assurée. Plus de détails quand je saurai où je serai et quand… d’ici là, bon vent !

$subject=’ffa’

C’est très rare que je parle des gens (bloggeurs) que je lis, et ceux qui découvrent ce site ainsi que les autres sections tombent sur une liste de liens périmée -plusieurs blogs sont morts, les URL’s ont changé, bref, rien n’est à jour (je sais je suis lâche). En plus de lire très peu de gens, je ne les lis pas souvent, faute de temps -vous verriez ma pile de bouquins, vous comprendriez. Ceci dit, quand je rattrape mon retard de lecture, il m’arrive de tomber sur des perles, et aujourd’hui, je les partage avec vous, ça vous fera découvrir une partie des gens que je lis.

Voilà pour ceux qui m’ont fait rigoler.

Pause pub: je vous invite tous à aller voter pour la photo numéro 98 (“L’UL en grève”) sur le site du concours de photo de l’Université Laval. Cette photo m’a valu la Une de l’Impact Campus en mars dernier, et pour l’instant, c’est la deuxième selon le résultat des votes. Les photos 95 et 96 sont aussi les miennes, mais votez pour la 98, d’après les résultats, elle est en ce moment 2eme…

Pour le diaporama qui suit, ce sont les photos du concert de Pierre Lapointe, et de deux autres assignations pour l’Impact: une “performance d’art visuel” que je traduirais plutôt par un spectacle gore sans queue ni tête exécuté par une cocaïnomane irrécupérable, et l’autre d’un mec tout sympa, Pico. Pour l’art visuel, j’ai qu’une chose à dire: “freak”.

(NDLR, ajoutée en février 2016, alors de la saisie de ces archives: je me souviens encore que la fille en blanc du diaporama jouait à s’insérer des aiguilles dans la couche supérieure de l’épiderme, en indiquant que ça ne provoquait aucune douleur puisque les terminaisons nerveuses étaient situées plus profondément…)

Mon p’tit bonheur.

En mots, puis en images.

Ce qu’il y a de bien à connaître des tas de gens partout et d’autres qui voyagent, c’est qu’on finit toujours par recevoir des trucs cools par la poste. Donc ce matin, pour une fois, le colis du facteur, il était à moi, pas à mon coloc.

Alors d’abord, je zyeute le colis vite fait, tasse de chocolat chaud à la main. J’identifie l’expéditeur après avoir vu le sceau de La Poste -“joie ! un colis français !”. Je déballe, et j’ouvre une boîte. Dans la boîte, des petits papiers chiffonnés, une petite enveloppe, et deux cailloux. Je me dis “euh, il me fait un trip à la Amélie Poulain ou quoi ?!”, j’ouvre l’enveloppe. Les couleurs du marque-pages/carte postale achèvent de réveiller mes cônes et mes bâtonnets, je lis:

Lire la suite

Vous avez 1 nouveau message.

Oui, vous êtes sur le blog de moi, mais y’a le blog de Yoh qui rame un peu ces temps-ci, alors je lui rends ce petit service, je poste à sa place. M’enfin non, pas directement, puisque ce sont ses mots et son dessin, mais bon, euh, je lui prête de l’espace, en postant pour lui, avec son matos, et… euh… z’avez compris. Bref, il est pas mort, et voilà de ses nouvelles.

Lire la suite

Mise en veille.

J’ai des tas de choses à raconter, beaucoup de photos à poster, mais je manque de temps pour tout, et en ce moment, j’en ai crucialement besoin pour moi. Je mets ce site en veille, j’y reviendrai quand j’irai mieux. Je ne ferme pas, je m’éloigne seulement, pour le temps qu’il faudra.

akelia.net is down for a while.

Dream On.smiley ailes

Noël, c’est l’amûûûûûr…

Enfin, dans ma tête.

Pour ceux qui le demandent (presque tous, donc), j’ai passé un Noël tranquille avec ma maman, on n’a pas réveillonné, on est allées à la messe de minuit (sisi, Akelia à la messe, c’est possible !)(attendez, j’étais lectrice de psaumes dans mon jeune temps, les bonnes soeurs m’adoraient à cause de ma diction)(le premier qui rigole, il se prend un coup de Bible (Ancien et Nouveau Testament)), bref, on est allées entendre une chorale fausser, des gamins chigner, des p’tits vieux se moucher, d’autres tousser, un prêtre mâchonner ses mots, une lectrice pas motivée du tout (lectrice de m… !!)(désolée, private joke), et un mec jouer de l’accordéon (dans une église ?!), ce superbe instrument qui nous a été présenté comme étant un… harmonica. Par la même lectrice de m… Le tout, pendant une heure. Une messe, quoi.

Lire la suite

C’était un grand moment.

Devant la nécessité criante de remplir notre frigo et garde-manger, Yoh et moi avons dû affronter le supermarché “du coin” (ouais nos coins sont à 4 bornes les uns des autres), ainsi que les innombrables petits vieux qui sillonnent les allées, conduisant leur caddy à la manière d’un tank d’avant-guerre: “pousse-toi ou je t’éclate la gueule”. J’avais le beau rôle pour éviter les caddies, puisque Yoh se coltinait le machin à ma place, je me chargeais _simplement_ de le remplir de choses comestibles.

Voilà, le décor et le contexte sont fixés, voici pour les personnages:
– votre humble servatrice, les mains dans les poches, dents un peu serrées à cause du haut taux de petits vieux au mètre carré
– Yoh, qui s’est découvert des talents de pilote de tank
– une Quidame (on sait pas c’était qui la dame)

Scène:

Je marche me faufile adroitement dans l’allée, devant Yoh, et la Quidame m’apostrophe:
“Pardon madame, je peux vous emprunter votre mari quelques secondes ? Je suis trop petite et je veux les raisins de Corinthe qui sont juste là, s’il vous plaît.” Médusée, je regarde Yoh, qui se prépare déjà à me voir morte de rire. Il s’exécute, s’emprunte pour la Quidame, lui file la boîte de raisins, et revient, pendant que la Quidame me remercie d’avoir autorisé mon mari à lui rendre ce service…

Je n’ai pas vu passer le reste de l’allée, trop occupée que j’étais à sécher mes larmes. J’en ai encore mal au ventre… La première chose que j’ai réussi à articuler: “c’est bloguable”.rofl

Je sais, je sais…

… 7 jours sans donner de nouvelles, c’est l’horreur, mais à quoi donc pense-je, n’ai-je donc aucune considération pour vous, lecteurs assidus et passionnés ? Tout ça, tout ça.

Lire la suite

Page 1 of 8

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén