L'eau courante

Le blogue qui coule de source!

Année : 2010

Voyons si ça changera…

Oui, la vérité sort (vraiment) de la bouche des enfants.

Scène: l’Homme se sert un verre de Coke, la Fillette: “Ark papa ! C’est pas bon ça ! Caca !”

Mehehehhe brave petite, va.

clap

C’est scientifique.

Impossible de le nier: quand je sors la langue, mes ciseaux coupent mieux, mon tournevis visse mieux, mon crayon écrit mieux, mon pinceau peint mieux… riez, riez. Je vous tire la langue.

grimacejaune

Fibrillation temporelle

Dans une dimension parallèle, entre deux pays, entre deux villes, entre deux rues, entre deux réverbères, deux fous ont arrêté le temps.

Témoin: ce décompte piéton, retenant son souffle, coincé à 7 secondes.

7 secondes d’instantané, 7 secondes d’éternité.
7 secondes de vertige, 7 secondes de calme.
7 secondes de vie, 7 secondes de salut.

D’un regard émerveillé, les fous contemplent l’éternité, condensée dans le creux de leurs mains jointes. Lucides incrédules, ils ferment les yeux: puisque le temps leur appartient, en entier et en fractions, rien ne les empêchera de cueillir le jour.

amour_deux_coeurs

Brèves du vendredi

Avec tout ce vent, deux réflexions:

– “Des centaines d’abonnés d’Hydro-Québec privés de courant.” Et depuis quand on le dit, que des fils électriques enfouis, ce serait bien ?! Bande de moules qui économisent par le mauvais sens.

– A vous, chers conducteurs imprudents qui dégagez sommairement votre voiture avant de prendre la route, en espérant que le vent fasse le reste du travail: c’est le temps, là, allez-y ! Bande de moules à qui on devrait faire reprendre l’examen de conduite.

Merci, bande de moules.

grandsyeux

Brèves du dimanche

Un commentaire me vient à l’esprit en lisant un titre d’article, lundi dernier (25 janvier). Mesdames et messieurs les Journaliss de ce monde, j’aurais une faveur à vous demander: auriez-vous l’extrême obligeance de bien vouloir cesser de commettre des aberrations en titre d’article, du genre “Un bilan toujours plus lourd” (concernant le nombre de morts causés par le séisme en Haiti). J’aimerais bien voir quelques zombies sortir du lot des fosses communes pour vous faire réaliser qu’un tel bilan ne peut PAS s’alléger…

————-

Entendu ce matin, dans une citation de discours en cut dans une nouvelle de la Presse Canadienne (bulletin radio): à propos d’un ministre décédé à Haiti, un autre collègue ministre dit: “c’était un homme… c’était fondamentalement un homme de coeur.” Je RÊVE du jour où quelqu’un BITCHERA aux funérailles de quelqu’un d’autre…

Merci, bande de moules.

entonnoir

Page 2 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén