L'eau courante

Le blogue qui coule de source!

Mon chat, cette créature étrange

Mon chat a définitivement des comportements étranges. Ce n’est pas nouveau, mais ça demeure inhabituel pour chat. Il répond à son nom, vient me voir quand je l’appelle, salive (non, BAVE) quand on le flatte, change de pièce pour être avec nous quand on change de pièce, mange son vomi (je sais)(non, je sais)… bref, son comportement s’apparente davantage aux caractéristiques d’un chien que d’un chat. Cela dit, à la différence d’un chien qu’on habitue à faire ses besoins dehors, mon chat a évidemment une litière. Et aujourd’hui, j’ai perçu de l’humain dans son comportement…

Vous avez probablement déjà été confronté à la petite affichette jaune apposée à l’entrée des toilettes publiques: “Attention, un employé est en train de procéder au nettoyage.” Selon le nombre de cabines disponibles, on a tous pris la décision d’y aller quand même. Si aucune cabine n’était libre, on a attendu en file, bien sagement… tout en dévisageant sans gêne ni honte le préposé s’exécuter dans ses tâches. Et à peine avait-il terminé l’opération que le premier en file (sinon vous) s’est précipité dans la cabine pour se soulager. Me trompe-je?

Mon chat a fait exactement la même chose cet après-midi, alors que je faisais sa litière.

Planté là, assis à quelques mètres de moi, il observe tout le manège de pelletage-de-caca-enfoui et de décollage-de-grosse-boule-de-pipi-qui-pue. Il me suit du regard. Je laisse la pelle en plan dans le bac à litière pour aller finir de vider les poubelles. Je reviens, je verse de la litière propre dans le bac. Il est encore là, et me dévisage encore, sans gêne ni honte. Je range l’attirail dans la salle de bains, et à peine ai-je le temps de refermer la porte du placard que je le vois dans le bac, affairé à sculpter un bronze. Je lave mes mains, un peu déstabilisée du contact visuel qu’on a échangé. Il soutient mon regard en grattant la litière (j’ai déjà parlé de sa manie d’en pelleter des mètres cube hors du bac chaque fois), puis quitte, tête et queue hautes, en donnant des petits coups de patte dans le vide pour secouer les derniers grains de litière coincés entre ses coussinets, laissant par le fait-même une trainée de garnotte sur le plancher, petit-poucet-style. Des fois qu’il ne retrouverait pas la litière. J’en retrouve, moi. Chaque fois que je passe le balai. Jusque sur le comptoir de la cuisine. Animal, va.

Précédent

Je dois avoir mal entendu.

Suivant

Les perles du Docte Rat Jr, prise 1

  1. Marie

    Staki aussi bave sur un moyen temps. Dès que tu le prend, le flatte ou qu’il feel lover. Dla bave partout…PARTOUT! J’ai même consulté le vet quand il a commencé à faire ca, j’pensais que mon chat était brisé. Et mes 2 chats répondent à leur noms, et viennent nous voir sur appels. Mettons 4 fois sur 5 haha

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén