A 5h40 ce matin, je ne dormais plus.
En jetant un oeil par la fenêtre, j’ai vu les premières lueurs rosées du jour. Après quelques secondes d’hésitation, j’ai enfilé un pantalon nylon par-dessus le pyjama, et sorti mon manteau de ski.
5 minutes plus tard, j’étais dehors, à courir, l’APN dans une main.

sun05
Il fallait que je me rende au site des chutes Montmorency, juste pour voir le soleil sur l’île d’Orléans.
Après une bonne séance, j’ai changé d’angle, et j’ai marché sur la passerelle en bois qui mène à côté des chutes.
Le bois refroidi des planches craquait sous mes pas. J’ai surpris 2 mésanges en plein petit-déj.
Je me suis rendue jusque sur le petit pont qui enjambe la rivière, juste au-dessus des chutes.

Ce matin, j’avais la planète à moi. Elle a pris plusieurs visages, juste pour moi.
Ce matin, j’avais le soleil à ma hauteur.
C’est peut-être pour ça que j’aime tant l’aurore et le crépuscule: ce sont les deux seuls moments de la journée où je peux être au même niveau que le soleil. Au ras les pâquerettes.

Ce matin, j’ai vu un petit soleil rose timide.
Ce matin, j’ai vu une étoile déguisée en planète, avec les anneaux et tout.
Ce matin, j’ai vu un paysage de savane africaine.

Ce matin, je me suis sentie revivre, pendant quelques instants.planet pont savane sun01 sun02 sun03 sun04