Aujourd’hui, j’ai fait quelque chose que je n’avais pas fait depuis longtemps: aller dans un musée. Bon, “longtemps” est un terme relatif, j’ai écumé quelques musées à Paris depuis mon arrivée, mais je ne l’ai pas fait de la même façon qu’aujourd’hui. J’étais accompagnée par de charmants guides, avec qui j’avais l’occasion de discuter, et pas seulement des expositions visitées… Ce matin, j’étais seule. Laissée à moi-même… J’ai fait 3 musées, pas très grands: la maison Tavel, le musée archéologique de la cathédrale Saint-Pierre, et le musée d’art et d’histoire de Genève.

Première constatation: je suis d’une feignasserie à ne rien casser (puisque je suis feignasse) quand je suis seule. Je lisais les écritaux en diagonale, ne regardant que d’un oeil ce qui avait attiré mon attention. Dans la maison Tavel, j’ai retenu la maquette de la ville de Genève, datant de 1850, ainsi qu’un énorme tonneau… (Sa capacité m’a fait rêver… plus de 1800 litres. Hum…) Bref, j’ai bouclé la maison Tavel en 50 minutes. Pas trop envie de perdre le soleil dehors…
Puis, le musée archéologiqe. Là, j’avoue avoir pris un peu plus mon temps. L’audio-guide était fourni, alors j’ai laissé mon cerveau se faire assaillir par des termes enfouis sous la poussière de quelques mois d’inactivité. Mais bon, 3 CHF et 1h15 plus tard, la porte se refermait derrière moi.

Etape suivante, le musée d’art et d’histoire… J’aime pas les peintures en général, les seules qui retiennent mon attention sont celles de Dali et de Magritte. J’ai donc zappé très vite… Oui, bien sûr, mon regard a été attiré par quelques Césanne, Monet, et un Modigliani, tous reconnaissables rapidement, et de loin… En sortant de la salle des beaux-arts, je me retrouve derrière une sculpture. Ca, c’est mon créneau. J’adore l’art statuaire, peu importe l’époque. En regardant la sculpture et en faisant le tour, je me dis “c’est pas possible, je mettrais ma main au feu que c’est une sculpture de Canova”… J’avais vu juste. Vénus et Adonis. Détail intéressant, un chien, caché par Vénus, dont les pattes avant sont à peine visibles lorsque l’on est face à la sculpture. Décidément, ce Canova, c’est mon sculpteur favori. Tout ce que j’ai vu de ses oeuvres m’a arraché de longues minutes de contemplations et des frissons…

En redescendant, j’ai longuement hésité avant de me diriger vers la salle des antiquités grecques et romaines. Etrangement, je ne suis plus du tout attirée par tout ce qui peut se trouver dans un musée en ce qui concerne ces civilisations. J’ai trop envie d’aller sur place… mais bon, j’y suis allée quand même, histoire de ne pas avoir de remords, et de ne pas risquer de me faire frapper par d’anciens collègues de promo.

Deuxième constatation: passer de longues minutes à examiner un vase à figures rouges, c’est pas ma tasse de thé… heureusement que j’ai pas fait archéologie ou histoire de l’art antique, je me serais fait chier au max avec les céramiques et autres trucs de cet acabit…
Troisième constatation: je suis attirée par ce que j’ai connu académiquement. Genre “ha ouais ça je connais, tiens, je regarde un peu plus”. J’ai complètement zappé la section africaine et paléolithique du musée…

Quatrième constatation: si je n’avais pas été seule, j’aurais vu tous ces musée d’une façon complètement différente, et sûrement plus profitable et enrichissante… C’est pas cool d’être trop indépendante !

M’enfin, le soleil m’appelle, alors je chausse mes rollers. Un peu d’action ne me fera pas de tort…